jnpn2021

Actualités

Covid-19 : stratégies de coping chez les personnes âgées

Durant la période de confinement lié à la covid-19, en région Auvergne-Rhône-Alpes (ARA), le service de gériatrie de l’hôpital de la Charité du CHU de Saint-Étienne et le service de gérontopsychiatrie de l’hôpital du Vinatier à Lyon ont organisé la continuité des soins en privilégiant un suivi téléphonique des patients âgés présentant des troubles psychiques.

La recherche Steracovid (Stress, douleur psychique, qualité de vie, personnalité, attachement et coping), coordonnée par le Dr Isabelle Rouch, neuroépidémiologiste, propose de mieux identifier les patients à risque de présenter une importante douleur morale et une fragilité psychologique, dans une perspective de prévention.

Confrontés aux mesures de confinement, les patients de ces téléconsultations ont parfois pu présenter des signes importants d’anxiété, qui pourraient perdurer, avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie, voire déboucher sur un stress post-traumatique. Inversement, d’autres ont mis en place des stratégies de coping efficace (ou stratégies d’adaptation), qui pourraient avoir un effet protecteur. Certains facteurs comme les conditions de confinement, le type de personnalité, le style d’attachement et les événements de vie pourraient influencer le type de stratégies employé.

Pour vérifier ces hypothèses, la recherche prévoit deux temps de recueil de données.

– Le premier temps a été réalisé durant les téléconsultations. Il a permis de récolter des informations à propos des patients?: leurs conditions de vie et de confinement et leur manière de vivre la situation (anxiété, stratégies pour faire face).

– Le second temps, qui s’engage en ce début 2021, permettra d’évaluer les effets à long terme des mesures de confinement grâce à des questionnaires proposés par un psychologue au domicile des patients. Il s’agira également de recueillir des éléments sur la personnalité du patient, ses relations d’attachement, ses traumatismes antérieurs, qui n’avaient pas pu être recueillies durant la téléconsultation.

Les résultats permettront d’identifier les patients les plus à risque de mal vivre une telle situation et ainsi de mieux les accompagner si des mesures de confinement devaient être reconduites. D’un coût total de 45 000?euros, la recherche sera financée par le CHU de Saint-Étienne (23 000?euros) et la fondation Apicil (22 000?euros).

  • Recherche Steracovid (Stress, douleur psychique, qualité de vie, personnalité, attachement et coping durant la crise covid), contact?: isabelle.rouch-leroyer@chu-lyon.fr


< Comment réorganiser les CMP infanto-juvéniles ?…
Renforcer la prévention et le rôle des infirmiers en santé au travail >
Covid-19 : stratégies de coping chez les personnes âgées

Rechercher une actualité

Partager cette page