Bannière autisme

Actualités

COVID-19 : l’EPS Barthélemy Durand entièrement mobilisé

Sur le pont depuis l’apparition du coronavirus COVID-19 en France, l’établissement public de santé (EPS) Barthélemy Durand situé dans l'Essonne, s’appuie sur les nouvelles technologies pour assurer la continuité des soins et a ouvert depuis une quinzaine de jours une unité  COVID-19. Dans un contexte de réactivité maximisée par le niveau 2 du plan blanc et l’appui de sa cellule de crise, la mobilisation et l’action des professionnels, étudiants et des expertises de l’EPS Barthélemy Durand, sont exemplaires. L’hôpital a par ailleurs bénéficié d’un élan de solidarité qui se montre essentiel face à la crise.


Recours accru aux nouvelles technologies

Dans l’optique d’éviter l’exposition au risque de contamination des patients suivis en ambulatoire, le recours aux outils numériques s’est très vite développé via les entretiens téléphoniques et l’outil de téléconsultation ORTIF. Ce dispositif de télémédecine, qui était déjà opérationnel au sein de l’EPS Barthélemy Durand, est désormais déployé à grande échelle : pas loin de 700 comptes ont été créés pour les médecins, personnels paramédicaux, psychologues et secrétaires, et un ordinateur dédié a été mis à disposition dans chaque service.
Pour les patients hospitalisés et les résidents, l’enjeu est d’éviter les contaminations nosocomiales au sein des services. Une organisation, des procédures spécifiques et des zones dédiées à la prise en charge des patients suspectés de COVID-19 ont été mises en oeuvre.

Ouverture d’une unité COVID-19

En soutien des hôpitaux de médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), l’EPS Barthélemy Durand a réorganisé ses services pour ouvrir une unité COVID-19 dédiée. Actif depuis le 27 mars 2020, ce service de 20 lits prend en charge les patients atteints de COVID-19 nécessitant une hospitalisation psychiatrique.
Un travail d’articulation avec les hôpitaux MCO du territoire a été mené, afin d’anticiper un besoin de recours aux soins critiques pour les patients pris en charge. Cette unité bénéficie de zones et de flux de densité virale différenciés, d’un circuit de désinfection, d’équipements de
protection et de procédures spécifiques. L’équipe volontaire a reçu une formation approfondie dispensée par l’équipe opérationnelle d’hygiène, ainsi que par l’institut de formation en soins infirmiers de l’EPS Barthélemy Durand. Une équipe suppléante est également mobilisable.
Le 27 mars, les professionnels de l’unité prenaient en charge un premier patient. Le 10 avril, deux patients ont été transférés depuis l’EPS Ville Evrard (93), dont l’unité COVID était pleine, dans une démarche de soutien entre établissements de santé. A ce jour, cela porte à 5 le nombre de patients actuellement pris en charge au sein de l’unité COVID-19 de l’EPS Barthélemy Durand.

Soutien psychologique des professionnels de santé et mobilisation des étudiants

En soutien, des dispositifs spécifiques sont proposés aux professionnels de santé du département mobilisés pour la crise du COVID-19. L'expertise de l’EPS Barthélemy Durand est notamment mise à profit : séances de mindfulness, prises en charge de psychotraumatismes ou encore groupes de débriefing sont proposés aux soignants des services de réanimation et des urgences notamment.
240 étudiants et élèves des instituts de formation en soins infirmiers et d’aides-soignants (IFSI/IFAS) de l’EPS Barthélemy Durand ont été affectés en renfort pour participer aux soins et à la gestion de la crise sanitaire au sein des équipes du département


Fort élan de solidarité : les dons et l'innovation sont au rendez-vous
La mobilisation des équipes de l’EPS Barthélemy Durand et les nombreux dons reçus ont constitué une aide précieuse dans la lutte contre l’épidémie et la mise en place rapide de l’unité COVID-19.
Des professionnels indépendants, collectivités, pharmacies, entreprises ou encore associations ont fait preuve de générosité envers l’hôpital. L’antenne de Saint-Michel-sur-Orge du groupe Cougnaux a prêté gratuitement une structure modulaire et la ville d’Etampes a mis à disposition des barnums, le tout destiné à l’unité COVID-19.
L’appel aux dons lancé par l’EPS Barthélemy Durand a permis de recevoir des équipements de protection individuelle (masques, gants…). 50 visières de protection ont également été fabriquées en impression 3D. Cette initiative, à laquelle prend part un membre de la famille d’un personnel de l’EPS Barthélemy Durand, s’inscrit dans le cadre du projet national “visieresolidaire.org”. L’entreprise locale “Seripub-PLV”, à Étrechy, a aussi fait don de 250 visières.
Enfin, l’hôpital organise avec le groupe Faurecia la fabrication de masques barrières suivant la norme SPEC AFNOR S76-001 et soumis aux protocoles de test de la direction générale de l’armement et de la direction générale des entreprises. Ce projet a pu se concrétiser grâce à des échanges avec les centres hospitaliers universitaires (CHU) de Lille et Grenoble. Un réseau de couturiers, mettant en lien des professionnels de l’hôpital, de nombreux proches et toute personne désireuse d’aider, est également à l’oeuvre.
Les personnels hospitaliers ont par ailleurs fait l’objet de nombreux gestes de soutien, à l’image de la caisse locale de Montlhéry du crédit agricole d’Ile-de-France, qui a permis la distribution de truffes en chocolat sur les sites d’hospitalisation de l’EPS Barthélemy Durand.
L’EPS Barthélemy Durand a mis en place une adresse email pour toute personne ou structure désirant faire un don :
dons.covid19@eps-etampes.fr

Déclenchement du plan d’urgence pour une organisation réactive
L’hôpital a mis en oeuvre son plan d’urgence plan blanc, activé au niveau 2 depuis le 13 mars 2020, conformément à la directive du Ministère des Solidarités et de la Santé et suite au passage au stade 3 de l’épidémie.
La cellule de crise, pilotée par Marie-Catherine Pham, Directrice, aux côtés du Président et Vice-président de la Commission médicale d’établissement, mobilise une direction médicale de crise et des représentants de l’ensemble des fonctions stratégiques. Elle est fortement mobilisée et active tous les jours depuis le début de cette situation inédite. Cette cellule prend toutes les mesures qui s’imposent en temps réel, notamment en terme d'organisation, afin de s’adapter en permanence à l’évolution de la situation sanitaire.
Un ensemble d’actions cohérentes et préparées a été rapidement déployé : protocoles de prévention de la contamination, précautions d’hygiène, gestion des équipements de protection, organisation de la prise en charge de patients présentant un COVID-19, mesures de distanciation sociale, mise en place de formations dédiées, préparation de mise en réserve raisonnée des soignants immédiatement prêts à renforcer les services, protection des patients et des agents vulnérables... Cette mise en oeuvre progressive, priorisée et adaptée à la cinétique de la crise, repose sur une approche des risques globale, comprenant également la préparation et l’adaptation de chaque service, des infrastructures, ainsi que l’agilité des approvisionnements logistiques dans le contexte national tendu.

Grâce à l’engagement exemplaire du corps médical et des équipes des services de psychiatrie auprès des patients et des familles, la prise en charge a pu immédiatement être réorganisée au cas par cas pour garantir une continuité des soins avec la meilleure sécurité possible. Dans le respect de la nécessité de distanciation sociale, l’hospitalisation est ainsi réservée à ceux qui ne peuvent ni sortir ni être pris en charge en ambulatoire. Avec une flexibilité ajustée quotidiennement, les soins ambulatoires sont structurés pour assurer la permanence des prises en charge sensibles, soutenues par la télémédecine, des visites à domicile renforcées et le déploiement d’une offre de soutien
psychologique.
La coordination, la solidarité et le volontarisme de chacun sont les facteurs déterminants de la résilience de l’établissement au bénéfice des patients.


En savoir plus sur l’EPS Barthélemy Durand
Hôpital de référence en santé mentale parmi les plus importants de France, l’EPS Barthélemy Durand couvre 158 communes, 1 500 km² et 84 % de l’Essonne. Avec 705 lits et places, une vingtaine de dispositifs départementaux et régionaux, il prodigue une offre de soins diversifiée à une population de 800 000 à 1,3 millions d’habitants. Il a achevé fin 2013 une mutation d’importance, témoignant de sa volonté de placer la qualité des soins au coeur de son projet et de s’adapter aux attentes des usagers, en implantant la moitié de ses lits sur un site neuf à Ste Geneviève-des-Bois, au plus près de la population desservie, complétant son offre de recours implantée dans cette ville depuis 1974. À côté de ses trois sites d’hospitalisation (Ste-Geneviève-des-Bois, Longjumeau, Etampes), la prise en charge est ambulatoire
à 80 %, avec 70 points d’accès dans l’Essonne (consultations, hôpitaux de jour…).

Avec 1 500 professionnels et un patient partenaire du processus de soins, l’EPS s’adresse à tous les âges de la vie : périnatalité, parentalité, détection précoce de la maladie chez les adolescents et jeunes adultes, thérapie familiale, prévention des hospitalisations des personnes âgées (équipe mobile) … Il est actif dans la prévention du suicide, propose de la méditation pleine conscience et prend en charge les psychotraumatismes et le burn-out. Il est acteur de la formation initiale (infirmiers, aides-soignants) et continue des professionnels, actif dans les pédagogies innovantes (simulation en santé, serious games, réalité virtuelle…) et a obtenu un prix national de l’innovation en ressources
humaines en 2018.


< Un point aveugle de l’épidémie Covid-19 : la transmission nosocomiale au personnel soignant
Cerveau : derrière les motifs de l’émotivité >
COVID-19 : l’EPS Barthélemy Durand entièrement mobilisé

Rechercher une actualité

Partager cette page