Actualités

Autisme : l'ARS Paca annonce l'ouverture de sa première platerforme spécialisée

La première plateforme spécialisée dans le parcours des enfants porteurs d'autisme vient d’ouvrir dans le Var, au sein du centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP) de Toulon. Elle va se déployer dans un premier temps sur le bassin toulonnais puis dans le département du Var. Le dispositif atteindra l’ensemble du territoire régional d’ici 2022, selon un communiqué de l'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca).

A quoi servent ces plateformes ?

Ces plateformes sont destinées à organiser la prise en charge des jeunes enfants, de moins de 7 ans, qui ont besoin d’accéder rapidement à un parcours de soins dit « coordonné » (conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé (HAS)). Elles permettent d’initier un accompagnement auprès de l’enfant et de son entourage sans attendre le diagnostic.

Concrètement, les médecins (médecins traitants, scolaire, centres de protection maternelle et infantile...) orienteront les familles vers cette plateforme qui organisera le parcours de l’enfant pour réaliser les bilans et les interventions de manière coordonnée vers les bons professionnels. L’orientation vers la plateforme doit être l’occasion de proposer aux familles un parcours de soins sécurisé et fluide tout en garantissant sa prise en charge grâce au « forfait précoce ».

La prise en charge précoce

Plus le handicap est pris en charge précocement par les différents professionnels, plus l’enfant pourra récupérer des fonctions cognitives, des troubles du langage ou de la motricité en étant sollicité et accompagné dans ses apprentissages de manière personnalisée.

La mise en place d’un « forfait intervention précoce » permettra de financer le recours aux professionnels aujourd’hui non conventionnés par l’assurance maladie (ergothérapeutes, psychologues et psychomotriciens) sur une période de 12 à 18 mois, sans attendre les prises en charge de droit commun sur prescription des maisons départementales des personnes handicapées. Les professionnels concernés seront rémunérés directement par les plateformes, sans avance des familles et sans reste à charge.


< 5 projets innovants en psychiatrie financés en centre-Val de Loire
La HAS sursoit à statuer la certification de l'EPSAN de Brumath >
Autisme : l'ARS Paca annonce l'ouverture de la première platerforme spécialisée

Rechercher une actualité

Partager cette page