CATALOGUE 2020 GRIEPS

Actualités

Alcool, tabac et cannabis au collège et au lycée

Pour la première fois en 2018, une enquête a permis d’interroger la même année plus de 20 000 collégiens et lycéens représentatifs des adolescents scolarisés en France métropolitaine âgés de 11 à 18 ans. Ceux-ci étaient invités à répondre à un questionnaire en ligne abordant des sujets relatifs à leur bien-être, leurs comportements de santé et leurs consommations de substances psychoactives.
Les premiers résultats de l’enquête EnCLASS centrés sur les usages d’alcool, de tabac et de cannabis sont présentés dans le numéro 132 de la revue Tendances (1). Ils sont ici résumés par niveau scolaire en pointant les évolutions par rapport aux enquêtes antérieures auprès des collégiens et des lycéens.


Ce sont principalement les substances licites, alcool et tabac, qui se diffusent au cours des « années collège »
- Plus de 4 collégiens sur 10 (44,0 %) ont déjà bu de l’alcool lors de l’entrée en 6e et ils sont plus des trois quarts (75,3 %) à la fin du collège, en classe de 3e. Tous niveaux de classes de collège confondus, 6 élèves sur 10 déclarent avoir déjà consommé une boisson alcoolisée et 1 sur 10 indique une ivresse alcoolique. Les garçons sont toujours plus concernés que les filles, qu’il s’agisse de l’expérimentation de l’alcool (63,6 % vs 56,3 %) ou de celle de l’ivresse (10,5 % vs 8,0 %).
- Pour le tabac, les niveaux sont très inférieurs mais progressent rapidement. Ainsi, alors que 7,6 % des collégiens de 6e déclarent une expérimentation du tabac, leur part a quasiment quintuplé en classe de 3e atteignant 37,5 %. C’est surtout entre les classes de 5e et de 4e que s’accélère la diffusion du tabagisme lequel passe de 14,0 % à 26,1 %. Lors de ce premier cycle du secondaire, l’expérimentation du tabac des garçons est plus importante que celle observée chez les filles : 23,5 % vs 18,8 %.
- La diffusion du cannabis ne s’amorce qu’en classe de 4e avec une expérimentation se situant alors à 7,7 % et doublant pour atteindre 16,1 % en classe de 3e. Comme pour les substances licites, on observe une consommation masculine supérieure : 7,8 % des jeunes garçons indiquent cet usage au cours de la vie contre 5,5 % des filles.


Ces résultats (2) d’EnCLASS peuvent être mis en perspective avec ceux de l’enquête HBSC en 2014. Ils témoignent d’un repli global des usages. L’expérimentation de l’ivresse au collège marque un recul significatif avec moins de 1 élève sur 10 (9,3 %) désormais concerné contre 13,4 % en 2014. L’expérimentation du tabac est pour sa part en baisse très nette de 27,8 % à 21,2 % alors que pour le cannabis passe de 9,8 % à 6,7 %.


 Durant les « années lycée » les expérimentations se poursuivent et des usages plus régulierss’installent
- L’usage de l’alcool au cours de la vie se généralise au lycée pour toucher près de 9 élèves de terminale sur 10 (88,7 %) ; en parallèle, près de la moitié des lycéens (49,5 %) déclarent avoir déjà été ivre contre moins de un collégien sur 10 (9,3 %). Une intensification des comportements d’alcoolisation s’observe également. Les usages réguliers (10 fois au cours du mois) sont multipliés par plus de 2 entre la classe de 2de et celle de terminale (de 10,9 % à 24,4 %) et les alcoolisations ponctuelles importantes (le fait d’avoir bu 5 verres en une même occasion au cours du mois écoulé) passent de 36,4 % en 2de à 52,2 % en terminale. Si les filles ne se distinguent pas des garçons pour les niveaux d’expérimentation ou les usages dans l’année, leurs usages plus fréquents sont bien inférieurs : 16,0 % déclarent un usage régulier en terminale contre plus du double (33,2 %) des garçons.
L’alcool apparaît très accessible aux lycéens et ce même s’ils sont pour l’essentiel mineurs ; plus de la moitié de ceux qui en ont consommé dans le mois l’ont fait dans un bar (56,9 %) et 4 sur 10 (40,6 %) l’ont acheté eux-mêmes dans un magasin.
- La diffusion du tabagisme connaît une accélération avec le passage au lycée. Non seulement la part des lycéens ayant expérimenté le tabac atteint 53,0 % mais un élève de terminale sur 5 (21,5 %) fume quotidiennement. Ce tabagisme quotidien est autant le fait des filles que des garçons, quelle que soit la classe observée.
Notons enfin que plus des trois quarts des lycéens fumeurs quotidiens (77,0 %) déclarent acheter eux-mêmes leurs cigarettes « presque toujours » ou « souvent » chez un buraliste, alors que, comme pour l’alcool, la vente est interdite aux mineurs. En complément de ces observations sur le tabac, l’enquête EnCLASS 2018 a interrogé les lycéens à propos de la cigarette électronique : un peu plus de la moitié des jeunes l’ont expérimentée (52,1 %) et 16,0 % en ont fait usage au cours dudernier mois.
- L’expérimentation de cannabis progresse durant le deuxième cycle du secondaire : 33,1 % des lycéens sont concernés et le niveau d’usage au cours de la vie est de 42,4 % en terminale. Les usages réguliers sont limités (6,8 % en terminale) et supérieurs chez les garçons : sur l’ensemble des classes ils sont 8,2 % à les déclarer contre 4,2 % des filles.

En matière d’évolutions, les tendances au lycée apparaissent moins uniformes que celles constatées au collège. Pour le tabac, la comparaison des résultats d’EnCLASS 2018 avec ceux d’ESPAD 2015 fait apparaître une nette baisse des niveaux d’usages : l’expérimentation recule de 8 points (de 60,9 % à 53,0 %) et l’usage quotidien passe sous les 20 % (de 23,2 % à 17,5 %) soulignant une certaine désaffection pour le produit dans ces jeunes générations.
Dans le même temps, l’expérimentation de la cigarette électronique semble bien plus commune : la moitié des lycéens l’ont essayée contre un tiers (35,1 %) en 2015. On note également que près de un jeune sur 10 l’a fait sans avoir fumé de tabac auparavant : ils n’étaient auparavant que 3,7 %.
À propos du cannabis, EnCLASS souligne une diminution de l’expérimentation qui a baissé de 44,0 % à 33,1 %.
En revanche les niveaux de consommation d’alcool chez les lycéens sont restés stables.

1 - Stanislas Spilka, Emmanuelle Godeau, Olivier Le Nézet, Virginie Ehlinger, Eric Janssen Alex Brissot, Antoine Philippon, Sandra Chyderiotis. « Usages d’alcool, de tabac et de cannabis chez les adolescents du secondaire en 2018 » Tendances n°132, 2019, 4 p. https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxssz6.pdf
2 -  Sauf pour l’expérimentation d’alcool qui ne peut être comparée.

Usages d'alcool, de tabac et de cannabis au collège et au lycée, publication des premiers résultats de l'enquête EnCLASS 2018, Observatoire français des drogues et toxicomanies, communiqué de presse, juin 2019.


< La douleur chronique est une maladie en soi
Céline Laville, nouvelle présidente de la Coordination nationale infirmière >
Alcool, tabac et cannabis au collège et au lycée

Rechercher une actualité

Partager cette page