IFFORTHEC

Formation

Deux ouvrages sur l'apprentissage professionnel

Dans la collection Perspectives en éducation et formation, les éditions De Boeck proposent :

  •  Rapport au(x) savoir(s) de l'enseignant et de l'apprenant, une énigmatique rencontre

La notion de rapport au(x) savoir(s) a connu un déploiement important dans le monde francophone au cours des années 1990 et 2000, dans des contextes d’éducation et de formation très variés. Ces recherches ont fait appel à des approches d’inspiration sociologique, clinique, anthropologique et didactique, afin de mieux cerner les différentes facettes du rapport au(x) savoir(s) d’élèves, d’une part, et d’enseignants, d’autre part. Or, très peu de recherches ont tenté de repérer et d’explorer simultanément les interrelations entre le rapport au(x) savoir(s) de l’enseignant et celui de l’apprenant. C’est précisément l’objectif que poursuit cet ouvrage en tentant de répondre à la question posée par Philippe Perrenoud dans un premier ouvrage coordonné par Vincent et Carnus (2015) : « Le rapport au savoir est-il contagieux ? » (p. 180). Les dix chapitres présentent ainsi des recherches empiriques permettant de recueillir certains éléments de réponse. Les auteurs mobilisent des approches novatrices et originales sur les plans théorique et méthodologique, à différents ordres d’enseignement. Les textes permettent d’observer qu’il y a bel et bien « une rencontre » entre le rapport au(x) savoir(s) de l’enseignant et de l’apprenant, mais cette rencontre demeure énigmatique en ce sens qu’il est difficile d’en cerner tous les processus d’influences réciproques et les enjeux de pouvoir qui s’y exercent.

Marie-France Carnus est professeure des universités en sciences de l'éducation à l'école Supérieure du Professorat et de l'éducation de Toulouse Midi-Pyrénées. Elle est membre de l'Unité Mixte de Recherche éducation Formation Travail Savoirs (UMR EFTS) de l'Université de Toulouse Jean-Jaurès. Ces travaux s'inscrivent dans le champ de la didactique clinique, plus particulièrement en éducation physique et sportive.

Valérie Vincent est chercheuse et chargée d'enseignement en sciences de l'éducation à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université de Genève. Membre du Laboratoire Innovation Formation Education (LIFE), ses recherches s'inscrivent dans le domaine du rapport au savoir à l'école, des pratiques pédagogiques et du sens du travail scolaire.

Geneviève Therriault est professeure en formation pratique au secondaire à l'Unité départementale des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Rimouski.

Dorothée Baillet est chercheuse et chargée d'enseignement en sciences de l'éducation à la Faculté de psychologie des sciences de l'éducation de l'Université de Genève
 

Rapports au(x) savoir(s) de l'enseignant et de l'apprenant, une énigmatique rencontre. Marie-France Carnus, Valérie Vincent, Geneviève Therriault et Dorothée Baillet. Ed. De Boeck. Coll. Perspectives en éducation et formation, juin 2017, 204 pages, 36 €

  • Les apprentissages professionnels accompagnés

Dans cet ouvrage, les apprentissages professionnels accompagnés sont présentés comme des formes de médiations opérées par les intervenants (formateurs, tuteurs, référents professionnels). Les apprentissages professionnels accompagnés apparaissent alors comme des processus de changements pensés, provoqués et valorisés par les formateurs. Apprendre pour l’apprenant serait alors affaire de transformations de soi et de son agir dans des conditions formatives qui relèvent d’un espace transitionnel et protégé, d’une aire de jeu dans laquelle les tâtonnements et les essais sont permis. Ce souci de l’accompagnement des processus de changement transparait à travers des dispositifs de formation spécifiques (formations en alternance, démarches d’analyse des pratiques professionnelles, modalités présentielles et distancielles…), il est aussi tangible dans les postures des accompagnateurs censées soutenir l’analyse des actions des sujets. L’apprentissage professionnel accompagné apparaît comme une voie de développement et d’évolution des acteurs faisant l’expérience d’épreuves de passage, qui modifient leurs manières de voir, parler, penser, agir et interagir, avec la présence d’un tiers favorisant la co-analyse et la co-interprétation de cette même expérience.

Anne Jorro est professeur en sciences de l'éducation au Conservatoire National des Arts et métiers, elle est directrice du Centre de Recherche sur la formation (CRF). Ses travaux portent sur la construction de la professionnalité des acteurs dans les formations professionnalisantes. Elle travaille particulièrement sur la problématique de la reconnaissance professionnelle en formation et en situation de travail. Elle a publié chez De Boeck avec Jean-Marie De Ketele deux ouvrages sur ces dimensions en 2011 et 2013.

Jean-Marie De Ketele est docteur en psychopédagogie, chercheur et professeur émérite de l'Université catholique de Louvain, il exerce des fonctions dans des associations scientifiques ainsi que dans les comités scientifiques ou de rédaction de nombreuses publications scientifiques. Consultant international, il a créé la Chaire UNESCO en Sciences de l'éducation de Dakar et présidé le BIEF pendant de nombreuses années.

France Merhan est enseignante et chercheuse en sciences de l'éducation à l'Université de Genève. Ses travaux concernent les processus d'apprentissage, de développement professionnel et de transformation identitaire des sujets en situation de travail.

 

Les apprentissages professionnels accompagnés. Anne Jorro, Jean-Marie De Ketele et France Merhan. Ed. De Boeck, Coll. Perspectives en éducation et formation, juin 2017, 252 pages, 36 €


< Organiser la formation à partir des compétences
Formation à l'hôpital : les priorités pour 2018 >
Deux ouvrages sur l'apprentissage professionnel

Rechercher une formation

Partager cette page

Partager sur Facebook