elselvier guelfi

Actualités

Vivre avec ses médicaments

Sonia Bedjidian, pharmacienne au CH de Thuir, a reçu le prix Cespharm pour son engagement dans l’éducation thérapeutique du patient (ETP).

A l’occasion des 30es journées de l’ordre des Pharmaciens, Sonia Bedjidian, pharmacienne au Centre Hospitalier de Thuir depuis 2008, a reçu le prix du Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française (Cespharm) pour « son engagement et ses actions dans l’éducation thérapeutique des patients (ETP) dans le domaine de la santé mentale ».

Très investie dans son établissement, Sonia Bedjidian a contribué à la mise en place, depuis plus de cinq ans, du Groupe d’éducation thérapeutique 66 (GET-66) pluridisciplinaire qui a pour objectifs de former les soignants à l’ETP, de sensibiliser les patients et les aidants et de concevoir de nouveaux projets. Deux programmes d’ETP agréés par l’Agence régionale de santé sont actuellement proposés : « Vivre avec ses médicaments », spécifiquement conçu pour les patients atteints de schizophrénie, et « Comment bien faire ses courses en mangeant équilibré et en respectant son budget ».
Prévu pour des groupes de 8 à 10 patients suivis en hôpital de jour ou en centre médico-psychologiques, sur prescription médicale (en concertation avec l’équipe soignante), le programme « Vivre avec ses médicaments » comporte 5 séances d’1h30 hebdomadaire. En amont, le patient est reçu en entretien par son infirmier référent et la pharmacienne, afin de coélaborer le diagnostic éducatif. Il s’agit de repérer les représentations du patient sur le médicament et d’évaluer ses besoins éducatifs via notamment l’échelle de cotation du réseau Pharmacien information communication (PIC) (1), réutilisée ensuite en fin de session pour évaluer l’efficacité du programme. Les séances abordent tous les aspects des traitements médicamenteux, depuis leur mécanisme d’action jusqu’aux bénéfices attendus, les effets indésirables, l’hygiène de vie... Pour cela, le GET-66 a élaboré plusieurs outils interactifs : diaporamas d’informations pour susciter le débat, jeux de cartes questions/réponses, jeux de rôle... Sonia Bedjidian et ses collègues pharmaciens animent également des groupes de sensibilisation aux médicaments pour les proches, des actions ponctuelles soignants-soignés en hospitalisation complète autour de la problématique de la prise en charge médicamenteuse. Ce travail d’ETP devrait être réaffirmé et consolidé dans le cadre du Projet territorial de santé mentale en cours d’élaboration dans le département des Pyrénées-Orientales.

1– L’échelle PIC évalue le patient par des questions dans 5 domaines (connaissance du traitement, autonomie dans la prise du traitement, connaissance de la maladie, repérage des bénéfices thérapeutiques, celui des effets indésirables, vécu du traitement). En savoir plus : www.reseau-pic.info/


< La HAS certifie le Centre psychothérapique de l'Ain
De « l'effet thérapeutique » des GEM >
Vivre avec ses médicaments

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook