colloque les ages de la vie

Actualités

Une étude épidémiologique sur les troubles de l'humeur pointe les disparités régionales

Publiée dans le dernier Bulletin épidémiolgique hebdomadaire, cette étude de Santé publique France pointe l'importance du dépistage et de la prise en charge précoces des troubles de l'humeur, qui sont actuellement réalisés de façon très hétérogène en France.
L’objectif de l’étude était de décrire la prise en charge des patients atteints de troubles de l’humeur dans les établissements de santé ayant une activité autorisée en psychiatrie en France métropolitaine, à partir de la base nationale de Recueil d’information médicalisée en psychiatrie (RIM-P). En effet, à l'échelle nationale, très peu d’études épidémiologiques ont exploité les données du RIM-P sur les troubles de l’humeur.

Ont été incluses dans l’analyse toutes les personnes hospitalisées ou prises en charge en ambulatoire dans des établissements ayant une activité autorisée en psychiatrie entre 2010 et 2014 et pour lesquelles un trouble bipolaire ou un trouble dépressif a été noté en diagnostic principal ou associé.
Entre 2010 et 2014, 1 684 663 et 446 867 patients ont été pris en charge, respectivement, pour TD et TB dans les établissements ayant une activité autorisée en psychiatrie. En 2014, les taux de prise en charge pour TD étaient de 564,8 pour 100 000 personnes, plus élevés chez les femmes (698,3 vs 421,5 chez les hommes). Ils ont peu varié au cours de la période étudiée. En 2014, les taux de prise en charge pour TB étaient de 157,1 pour 100 000 personnes (190,3 chez les femmes et 120,8 chez les hommes). Une augmentation annuelle de 2,6% a été observée chez les hommes (p=0,01) et de 3,4% chez les femmes (p<0,001) entre 2010 et 2014. Pour les TB comme pour les TD, les taux les plus élevés étaient retrouvés chez les hommes et les femmes âgés de 50 à 54 ans. Chez les hommes comme chez les femmes, des taux de prise en charge supérieurs de 20% au taux national ont été observés en Bretagne et Bourgogne-Franche-Comté pour les TD et dans le Sud-Ouest pour les TB.
Les chercheurs concluent que les TD et TB représentent un réel fardeau en termes de santé publique. Ils invitent à poursuivre l'étude épidémiologique, pour, d'une part, compléter les informations issues des enquêtes déclaratives et, d’autre part, analyser des informations sur les comorbidités associées. Des actions de détection et de prise en charge précoce des troubles de l’humeur devraient être mises en place d’afin d’éviter la chronicisation des troubles et le passage à l’acte suicidaire.

  • Prise en charge des troubles de l'humeur dans les établissements ayant une activité autorisée en psychiatrie entre 2010 et 2014 en France métropolitaine. Analyse des données du RIM-P. Lynda Badjadj, Christine Chan Chee, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n°10, 18 avril 2017, à télécharger gratuitement sur le site de Santé publique France.


< Plaidoyer pour un nouveau Plan douleur
Une mainlevée pour défaut d'interprète auprès du patient >
Une étude épidémiologique sur les troubles de l'humeur pointe les disparités régionales

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook