colloque soins somatiques

Actualités

Troubles dans les rapports sociaux : le cas de l’anorexie et de la boulimie

Au sommaire du dernier numéro de la revue française de sociologie, un article de Claire Scodellaro (Paris-I), Jean-Louis Pan Ké Shon (Institut national de la statistique et des études économiques) et Stéphane Legleye (Institut national de la santé et de la recherche médicale) sur les liens entre rapports sociaux et anorexie/boulimie

Les troubles de santé mentale questionnent implicitement et de façon singulière les tensions du monde social. L’anorexie mentale et la boulimie, deux troubles du comportement alimentaire, sont appréhendées ici comme des révélateurs de tensions sociales touchant particulièrement des jeunes filles, et plus souvent issues de classes moyennes ou aisées. Pourquoi ces trois caractéristiques structurantes de la position sociale – sexe féminin, milieu aisé et « jeune » âge –, interprétables en termes de rapports sociaux, sont-elles étroitement imbriquées dans ces syndromes ? Leur configuration dans les troubles du comportement alimentaire est atypique parmi les inégalités d’état de santé qui se manifestent habituellement au détriment des populations modestes et âgées. L’examen sociologique de ces troubles du comportement alimentaire montre que leurs soubassements ne reposent pas sur une conformation excessive aux normes et aux valeurs attendues des jeunes filles des classes aisées mais davantage sur un « usage pathologique » des normes d’excellence, en réponse aux tensions plus souvent rencontrées à cet âge.

Revue française de sociologie, 2017/1 (Vol. 58)


< La psychiatrie phénoménologique : un cours du Pr Jean Naudin
Une infirmière peut entrer directement en 2e ou 3e année de médecine >
Troubles dans les rapports sociaux : le cas de l’anorexie et de la boulimie

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook