elselvier guelfi

Actualités

Jean Oury… Celui qui faisait sourire les schizophrénes

Cet ouvrage est un récit éclairé de l'histoire d'un homme, Jean Oury, et d'une pratique d'accompagnement de personnes en difficulté psychique, située entre attention individuelle et pratique du collectif.
Le collectif est soignant, la moindre des choses, un sourire, est au cœur du soin. L’ouvrage est un hommage à cette pratique de soin en la situant sur le plan historique,
clinique et culturel. Face à la folie, dont nous ne savons pas grand-chose, la psychothérapie institutionnelle prône la créativité, l’analyse institutionnelle (c’est-à-dire l’analyse de l’aliénation), la libre circulation, le collectif, l’écoute, la relation qui soigne, la veillance, la disponibilité, la non intrusion, et l’entraide ; plutôt que la rééducation psychosociale d’orientation comportementaliste, de plus en plus présentée comme le seul modèle possible des bonnes
pratiques, en psychiatrie. La psychothérapie institutionnelle est une forme de la psychiatrie, une alter-psychiatrie.

L'auteur, Serge Didelet, ancien éducateur, formateur et superviseur d'équipes, présente son ouvrage dans une vidéo sur le site des éditions Champ social

  • Jean Oury… Celui qui faisait sourire les schizophrènes… Serge Didelet, Champ social éditions, 2017, 162 pages, 17 euros.


< Oméga-3, fonctions cérébrales et comportements dépressifs
Des visioconsultations en psychiatrie >
Jean Oury… Celui qui faisiat sourire les schizophrénes

Rechercher une actualité

Partager cette page

Partager sur Facebook